Syndicat de journalistes CGT - section de l’Agence France-Presse

Agence France-Presse Branch of the French National CGT Journalists' Union (SNJ-CGT)


Accueil du site

 

Communiqué de l’intersyndicale de l’AFP (CGT, CFDT, FO, SNJ, SUD, CFE-CGC, SAJ-UNSA)

 

Les syndicats CGT, CFDT, FO, SNJ, SUD, CFE-CGC se sont réunis mardi pour débattre ensemble des actions à mener en cette rentrée, à la suite de l’affaire Média9, dont il ressort que le Pdg Emmanuel Hoog s’attache à obtenir une révision en profondeur du statut de l’AFP en faisant appel à un cabinet de conseil en communication dirigé par un proche du pouvoir politique actuel.

Ils ont décidé :

1/ d’appeler le personnel à UNE ASSEMBLÉE GÉNÉRALE, JEUDI 1ER SEPTEMBRE A 14H00, Rue Vivienne, afin d’INFORMER et de MOBILISER LE PERSONNEL à la veille de la RÉUNION EXTRAORDINAIRE DU COMITÉ D’ENTREPRISE VENDREDI 2 SEPTEMBRE. Cette réunion exceptionnelle du CE, qui est de droit lorsqu’elle est demandée par la majorité des élus - comme c’est le cas - a pour but d’entendre les explications détaillées du Pdg aux représentants du personnel sur ses projets réitérés de modifier le statut de l’Agence et sur les actions de lobbying liées à ses projets ;

2/ d’appeler à UN ARRÊT DE TRAVAIL CONCERNANT LE PERSONNEL TRAVAILLANT EN FRANCE ET POUR LA FRANCE (texte, photo, vidéo, infographie, multimédia) VENDREDI 2 SEPTEMBRE, DE 9H00 à 14H00, pendant la tenue du CE, afin de marquer la détermination du personnel à s’opposer aux manœuvres déloyales du Pdg et à un projet de changement de statut qui, en l’état, comporte de lourdes menaces pour l’indépendance et la pérennité de l’AFP, sans prendre le temps nécessaire au débat. Aucune réforme du statut n’est possible sans une forte adhésion des salariés de l’AFP de même qu’un consensus politique très large au sein de la représentation nationale.

3/ de rendre compte du déroulement du comité d’entreprise lors d’une ASSEMBLÉE GÉNÉRALE VENDREDI A 14H00.

Les syndicats rappellent que tous les salariés sont autorisés à cesser le travail pour suivre une assemblée générale conviée par les syndicats.

Enfin, les syndicats ont commencé à examiner le texte d’un projet de motion de défiance, qui serait soumis à l’ensemble du personnel de statut siège pour approbation.