Syndicat de journalistes CGT - section de l’Agence France-Presse

Agence France-Presse Branch of the French National CGT Journalists' Union (SNJ-CGT)


Accueil du site

 

MOTION DE DEFIANCE CONTRE EMMANUEL HOOG

 

A l’issue de l’assemblée générale de ce jeudi, l’intersyndicale appelle à un arrêt de travail demain vendredi 2 septembre à partir de neuf heures, début du Comité d’Entreprise extraordinaire. L’intersyndicale convoque une nouvelle AG vendredi à 14h00. La grève se terminera à l’issue de cette nouvelle assemblée générale.

L’arrêt de travail concerne le personnel travaillant en France et pour la France (texte, photo, vidéo, infographie, multimédia). Les syndicats demandent aux journalistes des desks travaillant pour l’étranger et pour la France de ne pas valider sur les fils français. Pendant l’arrêt de travail, seuls les alertes et les urgents pourront être validés.

Voici le texte de la motion adoptée par l’intersyndicale, qui sera présenté au CE de vendredi par les élus et soumis par vote au personnel dans les prochains jours :

MOTION DE DÉFIANCE

Le personnel de l’AFP a déjà clairement fait savoir son rejet du texte de la proposition de loi déposée par le sénateur UMP Jacques Legendre, visant à modifier à la hussarde à quelques mois d’échéances politiques importantes le statut de l’Agence France Presse. Le PDG Emmanuel Hoog a néanmoins cru bon de chercher à s’attacher à nouveau les services d’un cabinet de lobbying (Media9) pour tenter de faire passer en force cette réforme, via des actions destinées à peser sur la représentation nationale, les autorités européennes, le personnel et obtenir ainsi l’adoption par le Parlement de la proposition de loi Legendre.

Malgré les dénégations tardives et confuses du Pdg sur le recrutement de ce cabinet, dirigé par un proche de l’actuel président de la République Nicolas Sarkozy, cette démarche, conduite dans le secret et dans le dos des instances représentatives du personnel, ne peut que susciter l’indignation des salariés de l’AFP.

D’une part, parce que cette démarche manifeste un plus profond mépris pour la demande de dialogue et de transparence exigée par le personnel, considéré comme quantité négligeable quand ce n’est pas comme un « adversaire » de l’intérieur qu’il faut combattre, à en croire certaines dispositions du plan d’action proposé par Média9. D’autre part, parce qu’elle est totalement étrangère à l’histoire, la culture, à la nature et à l’"ADN" même de l’agence.

Au lieu de se comporter comme le garant de son indépendance et de ses missions d’intérêt général, comme le lui impose le statut et notamment son article 2, M. Hoog, par ses manœuvres politiciennes, s’est placé de lui-même en chef de file des forces qui entendent par tous moyens imposer un changement de statut de l’AFP, en dehors de tout consensus large au sein de la représentation nationale et du personnel.

En conséquence, le personnel demande instamment au Pdg d’en finir avec ses manœuvres indignes dirigées contre l’Agence et ses salariés et de renoncer à promouvoir ce projet de changement de statut proposé par le sénateur UMP Legendre, qui comporte de lourdes menaces pour la survie, l’indépendance et l’image de l’agence dans le monde entier.

C’est pourquoi nous exprimons notre défiance à l’encontre du Président-directeur général et de ses méthodes.

Intersyndicale-CGT-SNJ-CFDT-FO-SUD-CGC-SAJ

Paris le jeudi 1er septembre 2011.