Syndicat de journalistes CGT - section de l’Agence France-Presse

Agence France-Presse Branch of the French National CGT Journalists' Union (SNJ-CGT)


Accueil du site

 

DÉMÉNAGEMENT : LA CGT OBTIENT DES AVANCÉES

 

Au cours d’un CHSCT dont les discussions ont été particulièrement longues (avec une interruption de séance d’une semaine) et parfois très âpres, les élus ont donné un avis sur l’aménagement du 3e étage rendant possible l’emménagement des services économique, infos géné, politique, social et société qui commencera ce week-end si tous les documents nécessaires sont présentés.

Avant d’accepter de donner un avis, les élus CGT ont argumenté sur le manque de concertation dans les décisions prises par la direction dont ils avaient pourtant, dès le départ, signalé les dangers : open space pour les services de production, séparation de la rédaction entre la place de la Bourse d’un côté, la rue Vivienne de l’autre, notamment.

Ils ont souligné que l’aménagement du 3e étage ne pouvait pas être considéré comme un ilot séparé du reste de l’immeuble et ont exigé des plans d’ensemble de la future implantation des autres services appelés à emménager au siège. Devant l’accumulation des projets de la direction, et la non-recevabilité des hypothèses présentées, ils ont demandé la désignation d’un expert sur les conditions de travail.

Nos élus ont fait valoir également que les conditions de travail des services rédactionnels ne pouvaient pas être évaluées en ignorant le déménagement d’une partie de la rédaction rue Vivienne, dont l’écrasante majorité des personnels concernés ne cesse de signaler les méfaits.

Il faut également rappeler que les travaux du 3e étage avaient été menés sans l’ avis du CHSCT (qui avait donné son feu vert seulement sur le désamiantage), de sorte que la direction s’exposait à une suspension des travaux par le juge pour délit d’entrave aux prérogatives de cette instance, ce que nous n’avons pas manqué de faire valoir dans les discussions.

La désignation de l’expert pour le siège a été adoptée par six voix pour et deux abstentions.

Devant nos argumentations, la direction a accepté d’étendre le périmètre de l’expertise à la rue Vivienne. Plus précisément, il a été convenu que "les conclusions de cette étude constitueront des éléments qui seront pris en compte pour la réflexion sur la poursuite des aménagements à venir, et les aménagements déjà réalisés". En clair, la porte est ouverte à une réunification de la rédaction au sein de l’immeuble de la place de la Bourse. La CGT continue de militer pour le retour dans cet immeuble des desks texte (et des redchefs associées), de façon à redonner une cohérence à l’ensemble de la couverture texte.

La direction a accepté aussi la création d’un comité de suivi des aménagements. Pour les services installés au 3e étage, un bilan sera fait dans six mois.

Devant ces avancées, rendues possibles par les exigences qu’ils ont formulées, les élus CGT ont accepté de rendre un avis, même s’ils auraient pu exiger la fin de l’expertise pour se prononcer.

L’avis de tous les élus présents a été l’ABSTENTION, sauf une voix contre.

Les élus CGT comptent suivre attentivement la suite des travaux et continueront de se préoccuper de tous les salariés, dans la concertation si possible, et dans la mobilisation si nécessaire.

CGT toutes catégories, le 20 janvier 2012