Syndicat de journalistes CGT - section de l’Agence France-Presse

Agence France-Presse Branch of the French National CGT Journalists' Union (SNJ-CGT)


Accueil du site

 

DE BONS OVAIRES SUFFISENT... (Suite)

 

Le directeur de l’information, Philippe Massonnet, a réagi à notre communiqué d’hier intitulé "De bons ovaires suffisent...." Voici sa réaction suivie de notre réponse :

Note-direction-information

PARIS, 31/07/2012 - 1906 - Note du directeur de l’information.

Ne jamais caviarder les citations. Règle de base de notre métier. C’est pourtant à partir d’une citation tronquée, et non vérifiée auprès de son auteur, que le SNJ-CGT a publié ce jour un communiqué que je ne commenterai pas. Juste quelques rappels factuels :

En rendant hommage mardi à Florence Biedermann à l’occasion de sa dernière conférence de rédaction en tant que rédactrice en chef centrale, j’ai, contrairement à ce qu’affirme le communiqué, souligné qu’il n’y avait pas besoin d’être un homme pour occuper la fonction de numéro un de la rédaction à l’agence. Et que l’AFP était heureusement en avance sur ce plan par rapport à bien d’autres médias.

Florence a été la première rédactrice en chef centrale à l’AFP, nommée il y a trois ans sur ma proposition. J’ai également souhaité que Florence prenne la direction de la région Europe-Afrique et que Juliette Hollier-Larousse dirige l’Amérique latine. Aucune femme à l’agence n’avait auparavant occupé un poste de responsable régional.

Philippe Massonnet

Note-syndicats-SNJ-CGT

PARIS, 01/08/2012 - 1113 -

COMMUNIQUE DU SNJ-CGT

La réponse outragée du directeur de l’information à notre communiqué du 31 juillet ne dément rien du tout, au contraire. Nous n’avons rien inventé et sommes sûrs de nos sources.

Le coup de la phrase sortie de son contexte pour tenter de se rattraper aux branches après des mots déplacés de par leur caractère trivial et phallocratique, tous les journalistes connaissent ça par cœur. Et savent ce qu’il faut en penser.

En affirmant que la gente masculine, dans sa grande bonté, a promu des personnes dépourvues des attributs de la "supériorité" mâle, Philippe Massonnet ne fait qu’aggraver son cas.

SNJ-CGT, Paris, le 1er août 2012