Syndicat de journalistes CGT - section de l’Agence France-Presse

Agence France-Presse Branch of the French National CGT Journalists' Union (SNJ-CGT)


Accueil du site

 

DE BONS OVAIRES SUFFISENT.... (suite encore)

 

Après le Directeur de l’Information, c’est la Rédactrice-en-chef centrale qui a réagit dans un communiqué intitulé "En avoir ou pas" suant le mépris. Le voici ci-dessous suivi de notre réponse.

Note-direction

PARIS, 02/08/2012 - 1216 - En avoir ou pas

Philippe Massonnet m’a rendu un hommage appuyé et chaleureux lors de ma dernière conférence de rédaction mardi en tant que rédactrice en chef centrale, point d’orgue de trois années intenses et riches en événements.

Je regrette que la section AFP du SNJ-CGT ait cru bon de commenter dans un complet contresens des propos qui me concernaient directement pour en tirer une conclusion démentie par les faits.

Ayant été l’une des journalistes à l’origine d’un Collectif femmes pour la parité, il y a sept ans —un sujet qui ne mobilisait guère les syndicats à l’époque —, je suis bien placée pour pouvoir rappeler qu’il n’y a jamais eu autant de femmes au niveau de la direction qu’actuellement. Où sont le machisme et l’anti-féminisme ?

Je suggère à la section AFP du SNJ-CGT de porter plutôt ses efforts d’analyse sur la parité en général à l’AFP, où il reste encore du grain à moudre, au lieu de dénigrer un individu en particulier.

Florence Biedermann

Note-syndicats

COMMUNIQUE DE LA SECTION AFP DU SNJ-CGT -

En avoir ou pas (suite)

Que la rédactrice en chef centrale Florence Biedermann, qui se flatte de "l’hommage appuyé" (sic) de celui qui l’a faite reine, ait personnellement tiré profit de son action à la tête du collectif femmes, c’est un fait indéniable.

L’une des grandes revendications de ce collectif, qui n’était pas soutenue par la jeune génération de l’époque mais par les plus anciennes, était d’ailleurs...l’accès aux postes de direction. Du jour où les animatrices du collectif ont été promues aux responsabilités qu’elles ambitionnaient, ce groupe est mort de sa belle mort ! Alors que, de l’aveu même de l’auteure de cette note suant le mépris, "il reste encore du grain à moudre".

Aux fonctions qu’elle occupe, et vu son intérêt parfaitement légitime pour une juste représentation des femmes à l’AFP, la toute nouvelle impétrante "Directrice Europe-Afrique" devrait savoir que notre section respecte strictement la parité en son sein : trois élues et autant d’élus dans les instances représentatives du personnel.

SNJ-CGT, le 2 août 2012