Syndicat de journalistes CGT - section de l’Agence France-Presse

Agence France-Presse Branch of the French National CGT Journalists' Union (SNJ-CGT)


Accueil du site

 

LE PDG S’ENTETE A VOULOIR DENONCER LES ACCORDS SOCIAUX - AG DU PERSONNEL

 

Emmanuel Hoog a reçu ce matin les syndicats CGT, FO, SUD et CFE-CGC, mais au lieu de leur annoncer la seule décision sage qui s’impose, il leur a refait son discours LANGUE DE BOIS, confirmant sa volonté de dénoncer l’ensemble des accords sociaux dont bénéficient les salariés statut siège de l’Agence.

A la question, "êtes-vous prêt à retirer la dénonciation des accords sociaux de l’ordre du jour du Comité d’entreprise du 16 juillet, et ainsi suspendre ce conflit social dur qui est préjudiciable pour l’Agence et ses salariés ?", le PDG a clairement répondu : "Non".

Les représentants des syndicats CGT, FO, SUD et CFE-CGC ont alors quitté la salle (les deux autres syndicats, qui ne sont pas dans l’intersyndicale, devaient être reçus séparément par M. Hoog).

Devant cet entêtement d’un PDG qui a déjà cassé le "statut de la liberté", qui ne respecte déjà pas les accords en vigueur et qui veut maintenant poursuivre sa feuille de route pour casser nos droits sociaux, les syndicats signataires appellent le personnel à une

NOUVELLE ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ce MERCREDI 8 juillet à 14h30, toujours dans la salle des desks de la rue Vivienne.

Les syndicats CGT, FO, SUD et CFE-CGC de l’AFP appelleront le personnel à RECONDUIRE LA GRÉVE pour 24 heures, selon les mêmes modalités que celles qui ont été largement appliquées depuis mardi : GRÉVE BLOCANTE de tous les salariés travaillant en France, aucune dépêche sur les fils, ni flash, ni alerte, ni urgent. VENEZ NOMBREUX !

Paris, le 8 juillet 2015 Les syndicats CGT, FO, SUD et CFE-CGC de l’AFP

NB : la direction tente depuis le début de la grève plusieurs manœuvres d’intimidation du personnel. Les syndicats rappellent aux salariés qu’ils n’ont pas à se déclarer grévistes, il revient à la direction de le constater.