Syndicat de journalistes CGT - section de l’Agence France-Presse

Agence France-Presse Branch of the French National CGT Journalists' Union (SNJ-CGT)


Accueil du site

 

IL FAUT SAVOIR CONTINUER UNE GREVE - ELLE REPRENDRA MERCREDI A 14H30

 

Au 4e jour de la grève à l’AFP, l’intersyndicale CGT-FO-SUD-CFE/CGC a proposé à l’assemblée générale du personnel de faire une parenthèse pendant le week-end prolongé et de reprendre la grève le mercredi 15 juillet à 14h30.

UNE NOUVELLE ASSEMBLÉE GÉNÉRALE

se tiendra donc le MERCREDI 15 juillet à 14h30,

toujours dans la salle des desks de la rue Vivienne.

Les quatre syndicats appelleront le personnel travaillant en France à reprendre la GRÉVE à partir de cette assemblée générale. SAUF si d’ici là, le PDG Emmanuel Hoog décide de retirer l’ordre du jour du Comité d’entreprise du 16 juillet qu’il vient d’envoyer aux représentants du personnel.

Un seul point à l’ordre du jour de ce CE : la dénonciation de l’ensemble des accords sociaux qui définissent les droits des salariés statut siège.

C’est la demande de retrait de ce projet inacceptable qui a motivé la grève lancée par l’ensemble des syndicats de l’agence le 7 juillet.

LE CHOIX DE L’EFFICACITÉ ET DE L’UNITÉ

Beaucoup de salariés nous ont fait part de leur volonté de continuer la grève pendant le week-end prolongé. Mais la proposition faite par l’intersyndicale de faire une parenthèse a été parfaitement comprise lors de l’assemblée générale convoquée par la CGT, FO, SUD et la CFE-CGC vendredi. Malgré la, difficulté de faire les bons choix, cette AG s’est déroulée dans un esprit pluraliste et très consensuel.

L’intersyndicale a jugé plus sage de ne pas laisser en première ligne des grévistes qui, d’ici mercredi en équipes forcément restreintes, auraient risqué d’être confrontés à des pressions.

L’intersyndicale CGT-FO-SUD-CFE/CGC organisera le mercredi 15 juillet à 11h00 une CONFÉRENCE DE PRESSE. Elle appelle le personnel à REPRENDRE LA GRÉVE le même jour à 14h30 et à participer massivement à l’ ASSEMBLÉE GÉNÉRALE.

Le jeudi matin à 9h30, le personnel est invité à accompagner le secrétaire du CE : il redira au PDG qu’en tenant une réunion du Comité d’entreprise, contre la volonté de la majorité des salariés et de leurs représentants, il crée UNE RUPTURE IRRÉVERSIBLE AVEC LE PERSONNEL de l’Agence.

M. HOOG, RENONCEZ A VOTRE PROJET ! NON A LA DÉNONCIATION DES ACCORDS SOCIAUX !

Paris, le 10 juillet 2015

Les syndicats CGT, FO, SUD et CFE-CGC de l’AFP