Syndicat de journalistes CGT - section de l’Agence France-Presse

Agence France-Presse Branch of the French National CGT Journalists' Union (SNJ-CGT)


Accueil du site

 

2009 : des choix et 
des enjeux cruciaux

 

Les élections professionnelles ont commencé à l’AFP : le scrutin se poursuit jusqu’au jeudi 9 avril, par vote électronique.

Ces élections interviennent dans un contexte particulier : jamais le statut ni l’existence même de notre agence n’ont été autant menacés. Dans les prochains mois va se jouer la survie de l’AFP telle que nous l’avons tous construite.

Au projet de casse du statut qui protège notre indépendance se rajoutent les sinistres engagements pris par notre Pdg dans le COM. Ce document sonne comme une véritable charge contre ce qui fait la colonne vertébrale de l’agence, ses principes rédactionnels, ses missions d’information, et de fait contre son personnel.

Une petite énumération de quelques unes de ces mesures suffit à comprendre vers quoi le Pdg veut nous embarquer :

  • diminution des effectifs
  • diminution de la masse salariale
  • suppression de services "non stratégiques et non rentables"
  • "alléger, voire démonter" des "implantations qui ne correspondraient plus aux exigences immédiates de l’information"
  • transformation des desks en desks multimédia avec "partenariats de traduction"
  • départ du siège envisagé sous prétexte de non compatibilité éventuelle avec le nouveau système technique
  • mise en cause de l’accord de 1969 qui régit les rapports avec les partenaires sociaux
etc. Cette liste est loin d’être exhaustive.

Face à ces menaces, le personnel doit se faire entendre par la voix de ses représentants élus.

En temps normal, les élections professionnelles sont une étape cruciale de la vie de l’entreprise. A l’heure actuelle à l’AFP, elles sont vitales.

Chaque fois que l’AFP et son personnel sont attaqués, les élus SNJ-CGT sont là.

Le SNJ-CGT a toujours cherché l’unité la plus large pour combattre les projets néfastes de la direction souvent émanant de calculs à court terme mais toujours nuisibles aux salariés de l’agence autant qu’à une information complète et vérifiée due au citoyen.

Aujourd’hui, alors que se manifeste au plus haut niveau une volonté de casser l’AFP ("toiletter le statut", en langage énarque...), plus que jamais il faut renouveler votre confiance en vos organisations représentatives. Pour faire obstacle au risque de démantèlement de l’agence, il faut que tout le monde participe massivement au vote.

Pour les journalistes, il s’agit de participer, et de faire élire une large majorité de candidats du SNJ-CGT.

VOTEZ, FAITES VOTER POUR LES CANDIDATS CGT !

...et n’oubliez pas de signer et faire circuler très largement la pétition SOS-AFP : http://www.sos-afp.org !